Rechercher
  • non-linky

EELV - Le compteur Linky n’est pas le bon outil pour une véritable transition énergétique

Mis à jour : 20 juin 2018

https://eelv.fr/cf-juin-2018-linky-mauvais-outil-transition-energetique/


Le déploiement de compteurs communicants dans les états membres fait suite à la directive européenne du 13 juillet 2009 qui demande que les « États membres veillent à la mise en place de systèmes intelligents de mesure qui favorisent la participation active des consommateurs au marché de la fourniture d’électricité. La mise en place de tels systèmes peut être subordonnée à une évaluation économique à long terme de l’ensemble des coûts et des bénéfices pour le marché et pour le consommateur, pris individuellement, ou à une étude déterminant quel modèle de compteurs intelligents est le plus rationnel économiquement et le moins coûteux et quel calendrier peut être envisagé pour leur distribution. »

Ainsi, sous réserve de cette évaluation, les états membres se doivent de choisir un « système intelligent de mesure qui favorise la participation active des consommateurs » puis de mettre en place un calendrier de déploiement.

Le déploiement des compteurs en Europe est très hétérogène : alors que deux pays sont précurseurs : l’Italie et la Suède, d’autres ont refusé le déploiement : Portugal, République Tchèque, Lituanie. D’autres encore, telle l’Allemagne ont choisi de le déployer de manière partielle en ne le proposant que pour les gros consommateurs (> 6000kw/h) la consommation courante dans les foyers est de 3000kw/h, en Angleterre ce n’est aussi que pour les gros consommateurs, les Anglais exigent une lecture en direct de la consommation en temps réel.


Lire la suite : https://eelv.fr/cf-juin-2018-linky-mauvais-outil-transition-energetique/

0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now